Penser en femme d’action, agir en femme de pensée

Concepts

« Mes chemins de pensée »

A propos de ses travaux, Antoinette Fouque écrivait : « C’est une sorte de chemin de fugue où la pensée
la géni(t)alité des femmes – qui m’habite, et qui m’habitait probablement dès avant ma naissance,
se répète, se différencie, se vaporise, se polarise, se disperse, se décentre, s’excentre, s’excède… »

Un chemin jalonné de concepts qu’elle a créés pour s’efforcer « de comprendre notre savoir forclos » et inventer
« hors idéologie, non sans imaginaire, un champ épistémologique nouveau, un lieu d’investigation du génie
des femmes où s’articulent l’obstétrique des Lumières, l’inconscient freudien, la création génésique et psychique
de la grossesse : la féminologie. »

 



La liberté que j'ai retrouvée à la naissance de ma fille, c'était l'amour des femmes...

J'ai le désir de faire de l'expérience génésique une révolution anthropologique.